AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Quelques créations.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oblivion
Archer
Archer


Messages : 871
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 24
Localisation : Belgique

MessageSujet: Quelques créations.   Jeu 22 Mar - 23:50






Voici ici l'endroit ou je vous exposerai quelques unes de mes créations Smile

N'hésitez pas à poster un avis Smile


Oblivion

_________________

L'aube des peuples conscients est à chaque planète ce que la création est à l'univers : sa raison d'être.
Sans une âme capable de vivre et de s'y épanouir, seules quelques puissances supérieurs peuvent apprécier leurs œuvres.
Maigre récompense qui devint vite ennuyeuse et aucune divinité n'échappa à la règle.

M a d e I n B e l g i u m
Revenir en haut Aller en bas
Oblivion
Archer
Archer


Messages : 871
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 24
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Quelques créations.   Jeu 22 Mar - 23:54





La bataille de Temps

Bataille et Respect : beauté de la guerre...



Je levais lentement la tête... La nuit tombait ainsi qu'une pluie harcelant continuellement les soldats.
L'assaut allait être lancé dans quelques instants...Je sentais la peur qui émanait des troupes, cette question qui nous tortures l'esprit...quel supplice de ne savoir si l'on reviendra...

Je ne devais m'écarter de mon objectif...je devais jouer mon rôle à la perfection afin que tout ce déroule comme dans les plans.
Le coup que je devais affliger devait être décisif et si je venais à le manquer, je ne sais pas ce qu'il adviendrait de notre peuple...

Le capitaine leva lentement son bras et un soldat s'avança lentement ; il sortit son cor et respira un grand coup.

Les soldats serrèrent les dents, les poings et dégainèrent leur épée ; les archers préparèrent leur flèches, scrutant l'horizon afin d'établir approximativement la distance qu'ils les séparaient de la mort.

Le bras tombât lentement sous les regards attentifs de tous les hommes et le corps résonna lentement dans toute la vallée, les oiseaux s'envolèrent et les têtes se levèrent au ciel...

Un grand dragon surmonté par chevalier en armure blanche sortit des nuages ; une aura éblouissante et mystique l'entourait, cette scène rendit de l'espoir aux hommes qui chargèrent la mort dans un grand cri mêlant le cor et des hurlements de rages.

Je sentais l'adrénaline monté en moi...cette chaleur partant de ma poitrine et se rependant dans mes membres ; je marchais lentement a travers les hommes qui mouraient et tombait ensanglanté a mes pieds...mais personne ne me voyais...

J'aperçu un grand orc terrifiant qui tuait tous se qui l'approchait avec une épée d'une grandeur effrayante ; les cranes se faisaient fracassés et les os broyés...mais moi, il ne m'avait pas vu.

Quand je fus a quelques mètres, j'aperçu l'homme qui me précédait se faire trancher en deux...comme un couteau qui coupe une pomme...
Je sortis ma dague et couru dans sa direction, quand l'orc me remarqua, il était trop tard car il avait ma dague au travers de sa gorge ; il hurla, bien que cela ne ressembla plus vraiment à un cri mais ne vacillât même pas.
Avant de tomber, il eu le temps d'emporter encore quelques âmes avec lui mais le pilum qui lui ouvrit le crane en deux eu raison de lui...

J'étais horriblement déçu de n'avoir pas réussi à tuer cette bête tout de suite, mais je n'avais pas le temps de m'attarder.

Plus loin j'aperçu ma cible, sur une énorme bête qui arrachait bras, tête, jambes enfin, tout ce qui pouvait dépasser d'une armure.

Je courus silencieusement a sa rencontre mais trois elfes noir m'arrêtèrent...comment m'avaient ils vu ? Ils possédaient chacun 2 épées, ce qui fait 6 en tout...un peu beaucoup pour un petit coutelet.
Tout est perdu...il avait prévu le cou. Dans mon désespoir je chargeais sur les 3 elfes noirs qui se firent happés devant moi par le chevalier blanc, depuis sa monture.
Celui-ci du vite s'envolé afin de ne pas devoir subir une volée meurtrières de flèches mais en tout les cas : merci

Me voila face à lui, il me regarde, nos regards se croisent : je ferme les yeux.

Mon esprit se brouille, ce frère déchus doit mourir mais mon corps ne répond plus ; je suis paralyser, comme de pierre...il s'approche en souriant et lève son bâton...j'entends des murmures ; est-ce cet homme qui me parle ? que me fait-il ? Je me sens tomber, il m'a empoisonné, envouté...je subis un sortilège.

Si seulement je pouvais l'avoir à porter de main...ce serait rapide et tout cela serait fini.
Il s'approche ...encore...et encore jusqu'à faire un pas de trop

Un pas mortelle, car aussitôt arriver a cette distance, un enchainement d'attaque tout aussi meurtrière les unes que les autres le transperça de part en part...

Je l'estoquais autant que je pouvais, pourquoi ? Ses yeux injecté de sang me regardaient et semblaient me posé des questions.

Je l'avais tué...j'avais réussi...j'avais tué un traitre mais un frère...on dit que les magiciens sont sage mais des qu'il s'aventure sur le chemin de la magie noir, ils deviennent perfides et assoiffé de pouvoir...voila ou tout cela l'avais conduit.

Je rengainai ma dague juste avant de m'écrouler à coté de son corps gisant...il avait succombé à mes attaques, allais je succombé au sienne ?

On me ramassa peut après , et je survécus non sans séquelles mais je pu vivre longtemps et heureux.
[/center]

_________________

L'aube des peuples conscients est à chaque planète ce que la création est à l'univers : sa raison d'être.
Sans une âme capable de vivre et de s'y épanouir, seules quelques puissances supérieurs peuvent apprécier leurs œuvres.
Maigre récompense qui devint vite ennuyeuse et aucune divinité n'échappa à la règle.

M a d e I n B e l g i u m
Revenir en haut Aller en bas
Oblivion
Archer
Archer


Messages : 871
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 24
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Quelques créations.   Jeu 22 Mar - 23:59

Part 1

CARNET DE BORD, NERO



D'après la légende, IL y a environ 5000 ans, un démon nommé Sparda, sortit de l'ombre, aurait voyagé à travers le temps et l'espace pour atterri sur une planète forestière qui devint un jour la planète que l'on connaît tous, Lityus.

Sparda avait une apparence d'homme mais ce n'en était pas vraiment un.

Ce personnage pouvait changer son apparence et devenir une chose abominable avec une force incroyable.
On raconte aussi qu'il pouvait manipuler la foudre et le feu.

Bien sur, ce ne sont que des légendes et des comptes pour enfant seulement...d'après des textes et des gravures récemment trouvé lors d'une fouille dans un sanctuaire, nous avons trouvé des textes datant de cette époque démontrant clairement que Sparda à réellement existé et qu'il a changer la vie sur cette planète.

Il aurait transmis tout son savoir à nos ancêtres et cela leur à apparemment servi à se développer très rapidement.

Malheureusement, nous n'avons aucun textes sur ce qu'a pu apporté Sparda à nos ancêtres.

Nous avons quand même trouvé quelque chose d'inimaginable, deux portraits de Sparda.

Nous n'avions jamais pu rêver tant.
Voici la preuve incontestable que le souverain démon a exister.



C’est sans aucun doute son apparrence de démon

Et voici son apparence d'humain



Ceci dit, nous avons été incroyablement surpris et heureux de voir que l'état de conservation de ces deux pièces était parfait.
Il nous a même été impossible de les dater.

Grâce à ces découvertes, moi, Nero, suit devenu ministre de la culture.
Ceux qui travaillaient à mes côté se sont vu récompenser d'une immense fortune.

Deux mois plus tard, j'ai décidé d'abandonner ma fonction de ministre pour me relancer dans la fouille archéologique du site.

Chaques jours, nous faisions des découvertes importantes.
Nous avions même trouvé une carte des cieux avec les différentes constellations de notre système.

Avec le temps, nous avons compris que ce sancturaire était en réalité dédié à Sparda.
Il avait été constuit par les mains de nos ancêtres.

L'émotion était grande quand nous entrions dans cet endroit.


En faisant des recherches plus approfondies, nous découvrîmes l'existence d'un lieu secret que seul un des fils de Sparda pouvait ouvrir.

Il y avait tout un mur sur ce sujet, il était question d'une certaine porte menant vers un monde maléfique où résidait un immense pouvoir.

Cette porte ne pouvait être ouverte que par la main d'un de ses fils ( aucunes autres précisions ).
Sur une partie du mur, on peut apercevoir le croquis d'une arme qui apparamment serait scéllait dérrière la "porte".
Elle aurait été brandis par Sparda lui même et porterais le nom de " Force Edge".

Sur le mur en question, il ne restait qu'une phrase étrange que nous avons réussi à traduire après 2 mois de travail.

" Suis le chemin de l'aube et la vérité tu trouveras"

Nous n'avions aucunes idées de ce que cela pouvais signifier.
Qu'est ce que pouvait bien être ce " chemin de l'aube" et que cherchions nous ?

Bien sur, nous cherchions la porte mais elle ne peut être ouverte que par un fils de Sparda.
A quoi bon chercher une porte que l'on ne peut ouvrir.

10 ans plus tard, nous n'avions toujours aucunes précisions sur ceci, nous commencions à perdre espoir.
Nous avions cherché dans les moindres recoint du sanctuaires mais nous n'avons rien trouvé de plus.

Tous ce que nous avions trouvé faisait maintenant partit du plus grand musée de lityus, "Spardes", situé en plein centre de la capitale.
Nos découvertes faisaient le tour de la galaxie et attiraient chaque jour plus d' 1 million de visiteurs.

Bien sur, nos découvertes avaient changer notre facon de vivre et de voir les choses.

Elles avaient bouleversé notre existence à tous, seulement, je voulais toujours plus, il me fallait encore trouver cette maudite porte et le moyen de l'ouvrir.

L'Etat, voyant que les fouilles ne servaient plus à rien rapella le personnel déjà present.
J'étais maintenant seul, livré à moi même.

Je persisté quand même à finir ce que j'avais commencer.
J'ai consacré 42 ans de ma vie à la recherche pour finalement arriver dans une impasse.

" Le chemin de l'aube" ....

Quel chemin fallait il suivre ?
L'aube ne mène nul part, l'aube n'est que le lever du soleil, rien de plus.


Nero :Se pourrait il que ...


Je me ruait vers le mur où était écris la phrase et j'examina de près la gravure représentant " Force Edge ".
Il y avait un petit orifice d'environ 3 millimètres de diamètre au niveau de la pointe de l'arme.

Jusqu'ici, nous n'avions jamais porté la moindre attention à ce trou seulement, en y repensant...il était dirigé vers l'EST.

Ce n'était qu'une piste, je n'avais aucun moyen de savoir si ce trou était là par hasard où si on l'avait mit là dans un but précis.

Je mit mon oeil pour voir à travers ce trou.
Il était légèrement incliné et de plus, en l'observant avec précision, je m'apercu qu'il y a vait une pierre étrange dedans et de plus, le trou menait vers l'extérieur et traversé 3 mètres d'epaisseur de mur.

Aucun doute, cette pierre, le trou incliné qui ressort vers l'extérieur, ceci avait certainement un rapport avec ce que je cherchais.
Seulement, je voulais bien savoir à quoi pouvait bien servir cette étrange pierre rouge.

Grâce à un outil, je réussit à prélever un micro morceaux de cette pierre.
Je me rua au laboratoire d'analyse pour déterminer la composition de ce précieux indice.

Ce fut les 3 plus longues heures de ma vie.
Les résultat fut surprenant, la composition de la pierre était très étrange.

C'était à 95 % composé de dioxygène, le reste étant d'une composition inconnue.

Comment était-ce possible ?

On ne peux pas faire des pierres base de dioxigène, et à quoi bon en faire une même si c'était possible ?

Quel étaient les autres substances composant la pierre ?

J'en était maintenant sur, cette pierre était la clé de ce que je cherchais.
Elle avait un rapport avec " le chemin de l'aube".

En moins de trois jours, je réussis à convaincre le seigneur perceval de me fournir une équipe de 20 personnes qui comptaient parmis les meilleurs scientifiques, chercheurs, philosophes et archéologues de la planète.

Nous arrivions à établir la conclusion suivante :


la pierre extra lityusienne a un rapport avec le chemin de l'aube, comme l'orifice contenant la pierre est dirigé vers l'EST et que l'étoile la plus proche de lityus se lève à l'EST, nous pensons que la lumière de cette étoile, passant par l'orifice et à travers la pierre devrait nous réveler ce que nous cherchons.

Nous attendions impassiamment l'aube et quand elle arriva...

Un rayon de lumière rouge vint frapper le sol et fit apparaître une sorte de carte.
C'était là, depuis le début c'était là et je me tenais dessus.

En fin de compte, j'avais eu raison de continuer mes recherches.
Ce qui se tenait devant moi était l'aboutissement de 10 ans de recherches.

On eut juste assez de temps pour redessiner la carte au propre.
On voyait clairement un chemin passant à travers les montagnes de Cataracte et qui continuait dans les plaines d'arimia pour aboutir vers un temple.

C'était une zone encore inexplorée car considéré comme dangereuse ( on ne sait pourquoi ).

Après avoir comuniqué ces informations à notre seigneur, une sonde équipé d'une caméra embarqué fut envoyé à l'endoit indiqué.
Après plusieurs jours de recherches, nous trouvîmes enfin le fameux temple.

il était gigantesque et bien caché en plus.
Dans cette zone régnait un brouillard très dense et il était dur d'y voir quelque chose.

Je décida immédiatement de m'y rendre grâce à mon vaisseaux de transport personnel.
Le seigneur perceval m'ordonna d'y aller avec tout un corps d'armée et toute mon équipe bien évidemment.

Mon équipe et moi étions à bord de mon vaisseau avec 5 soldats et un commandant.
Nous étions escortés par 243 vaisseaux.

En moins de 5 mn, nous avions parcouru 5000 km ( nous avions été retardé sur la route à cause d'une envie préssente alors on a fait une pause de 4 mn ) pour finalement arriver au temple.

l'armée entra en premier et sécurisa les lieux.
Quand à nous, nous nous mîmes au travail sans attendre.

Le seigneur perceval avait pensé à nous, et nous envoya un peu plus de 500 personnes qui avaient pour missions d'étudier ce monument.

Quand à moi et mes équipiers, nous devions trouver la porte ainsi que le moyen de l'ouvrir.

Après 2 semaines d'exploration, nous arrivâmes enfin devant quelque chose d'intérréssant.

Il y avait un mur de la même conception de que le sanctuaire dédié à Sparda.

Il y avait une phrase étrange sur ce mur.

Après traduction :


" Jusqu'ici tu es parvenu, ce que tu cherches est maintenant à porté de main "

De chaque côté du mur, il y a 2 trous, après observation, chaque trous est assez gros pour qu'on puisse y glisser un bras.
Dans chacun de ces trous, il y a un levier à tirer.

Un soldat s'avanca, mit son bras dans un des trous et tira de toute ses forces sur le levier.

Un bruit sourd s'echapa du mur.

Tout d'un coup, le soldat s'efondra, je me rua vers lui et je me rendit compte qu'il était mort.

C'était donc un piège.

Sur ces 4 leviers, un seul est le bon.

Nous ne voulions surtout pas retenter l'expérience, seulement, 3 soldats se portèrent volontaires pour tirer sur les levier chacun leurs tours.

En moi même, je savais pertinament qu'ils devaient le faire, j'avais une folle envie de trouver la porte.
Les 3 soldats s'avancèrent et se préparèrent à tirer sur leur levier réspèctif quand je m'écria qu'il devait attendre avant de faire quoi que ce soit.
En haut du mur, je vit un autre phrase étrange.

Cette phrase, c'était :


" Si tu n'as qu'une main, rebrousse chemin,
Si tu as deux mains, réfléchi bien,
Si tu as trois mains, c'est que tu as un problème,
Si tu as quatres mains, remerci le bien. "


Le " remerci le bien " signifiait qu'il devait y avoir une autre personne.
Je fit signe à deux des soldats de se retirer et je dit à l'autre de mettre une main dans chaque trous et de tirer au même moment que moi.

Après avoir tout les deux tiré sur les leviers, on entendit comme un mécanisme s'enclanchait et le mur s'eleva.

Dérrière il y avait une immense salle circulaire avec au centre un orifice.
De cet orifice s'échapait plusieurs conduits.
Je compris très vite que j'avais trouvé ce que je cherchais, la porte était là.

Ce fut un grand moment d'émotion dans la salle.
Le soir même, toute la planète était au courant de cette découverte et ce jour là devint une fête nationale.

Après exploration de la salle, nous découvrîmes une gravure, elle était différente des autres que nous avions déjà pu voir.
C'était l'écriture d'une autre personne.

il y avait d'écrit :


" Tu es finalement arrivé jusqu'ici, seulement, ton chemin s'arrête ici, à partir de maintenant, seul mon fils peut ouvir la porte.
Trouve le, trouve Vergil, trouve mon fils "[ /b]

C'était donc l'écriture de Sparda.
Avec cet écrit, nous connaissions maintenant celui qui devait accomplir ce que j'avais commencé.
Malheureusement, il n'y avait aucun Vergil de répértorié dans la population de Lityus.

Nous fîmes d'autres recherches pour en savoir plus et nous trouvîmes un autre écrit de Sparda et à côté, une statue le représentant.


" Si tu veux trouver Vergil, tu n'as qu'a regarder les etoiles.
Quand tu l'auras trouvé L'étoile de Merkaba, revient me voir "


Code:
La longueur de votre message dépasse la limite autorisée.

_________________

L'aube des peuples conscients est à chaque planète ce que la création est à l'univers : sa raison d'être.
Sans une âme capable de vivre et de s'y épanouir, seules quelques puissances supérieurs peuvent apprécier leurs œuvres.
Maigre récompense qui devint vite ennuyeuse et aucune divinité n'échappa à la règle.

M a d e I n B e l g i u m
Revenir en haut Aller en bas
Oblivion
Archer
Archer


Messages : 871
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 24
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Quelques créations.   Ven 23 Mar - 0:01

Part 2

Code:
La longueur de votre message dépasse la limite autorisée.

Nero : Y se moque de moi là ?

Je réfléchi longuement sur le sujet et d'un coup, je me rappela la carte des constellations que l'on avait déniché dans le sanctuaire dédié à Sparda, je me mot en ligne avec l'un des conservateurs du musée de la capitale où est conservé ce document

Nero : Monsieur, c'est Nero à l'appareil, j'aurais besoin que vous que me communiquiez l'objet n° 1323443 s'il vous plait.

conservateur : C'est comme si c'était fait, je vous envoie ca par colis express de suite.
veuillez juste me communiquez vos coordonées et je vous l'envoi.

Nero :Bien sur, mes coordonnées sont : latitude : 40,9 N longitude : 37,5 W sur lityus bien évidemment.

conservateur : je vous envoie ca dès maintenant, veuillez patientez quelques secondes le temps que le livreur arrive.
Sur ce, je vous souhaite bonne chance pour trouver ce que vous cherchez.
Bonne fin de journée à vous.


10 secondes plus tard, le livreur était là, je saisit le colit et le livreur s'en allat.
Après quelques heures d'analyse, je remarqua une constellation suspecte.
elle avait une forme de pentagrame et au centre, il y avait une étoile plus lumineuse que les autres.

je sortit dehors pour vérifier si cette étoile était toujours là.
En effet, rien n'avait bougé, tout était comme sur la carte qui datait pourtant de l'époque de Sparda.

Après de nombreux calculs effectués, on arriva à determiné la position de cette étoile.
Il me fallait trouver ce Vergil pour qu'il fasse je ne sait quoi.
Cette histoire prenait un sens très compliqué.

Moi et mon "escorte" nous rendîmes à l'endroit indiqué.
Après 3 h de voyage, nous arrivâmes enfin devant l'étoile.

A ma grande surprise, je me rendit compte que ce n'était pas une étoile mais juste un petit cristal émettant énormémment de radiations lumineuses.

Cette lumière s'eteignait au fur et à musure que nous nous approchions d'elle.
Grâce à un bras électronique, elle fut saisit par notre vaisseaux et fut passé dans le scanner pour l'analyse.

Elle fut révélé comme non radioactive et donc, sans danger.
Elle fut ramené à bord.

Avec émerveillement, je contemplais ce cristal qui n'avait pourtant rien de magnifique mais c'était la clé de toutes mes recherches.



Nous nous dépéchâmes de rentrer sur lityus et de nous rendre devant la statue de Sparda.
Au moment où nous nous sommes rapprochés de la statue, le cristal reprit d'un coup la luminosité qu'il avait avant que nous la prenions.
Je faillit perdre la vue à ce moment là.

Je jeta le cristal à terre et alla me cacher dérrière la statue de Sparda pour protéger mes yeux.
Les autres qui m'accompagnaient en fire de même.

D'un coup, la lumière disparut pour laisser place à un homme.
C'était surement le fameux Vergil.[i]


[i]Il ne prononca aucune parole, rien.

Je m'approchais de lui, instinctivement, mais il ne préta pas attention à moi.
Il s'avanca vers le centre la salle, dégéna son arme et se fit un entaille au niveau du poignet pour faire couler son sang là où il y avait l'orifice.

Après quelques temps, on entendit un mecanisme s'enclancher et le plafond s'ouvrit.
On arrivait à voir le ciel.
La salle s'eleva lentement et nous montâmes tous jusqu'en haut du temple.

Arrivé en haut, Vergil fit quelque chose d'incroyable, il provoqua la foudre qui s'abatat sur lui.
Cette foudre, il s'en servit pour faire je ne sais quoi, c'était...indescriptiple mis à part le fait que c'était inregardable ( à cause des eclairs ) et que nous étions sonné à cause la proximité de la foudre.

La foudre s'arrêta.
Je regardit vers le ciel et j'apercu quelque chose d'inouit.
C'était comme un trou noir.
J'imagine que c'était la fameuse porte menant vers le monde maléfique.

Vergil, lui seul pouvait y accéder et c'est ce qu'il fit.
il se rendit dans ce monde.
Après cela, je ne me souvient plus de rien.
Je me suis réveillé dans un lit d'hopital.
Je m'étais évanoui aparrament.

J'ai appris, à ma sortie d'hopital, que Vergil était finalement revenu de ce monde avec L'arme de Sparda, " Force Edge ".
le passage s'est refermé à son retour.
D'après ces expliquations, il aurait ouvert le passage instinctivement, il aurait fait ca en étant inconscient en quelque sorte.
Il aurait retrouvé sa mémoire au moment où il aurait toucher l'arme de son père.

Son arrivée dans la capitale lityusienne a fait le tour du monde.

Par décision de sa part, il serait rentré dans l'armée yusienne en tant que commandant.
Il grimpera vite les échelons je pense.
De plus, il commence déjà à faire parler de lui dans les différentes galaxies qui nous entourent.

Notre seigneur projète même de lui céder sa place quand il ne sera plus de ce monde.
D'ailleurs, Vergil s'y croit déjà, il a contacté un ambassadeur d'une alliance que l'on appelle la starlight je crois.

Je pense que ce Vergil va nous mener loin, très loin et j'espère bien qu'il le fera.
De toute facon, je ne serais plus de ce monde bientôt.
Dans 2 mois, je fêterais mes 134 ans et je me dois de prendre ma retraite.
Je crois que je l'ai bien méritée.


FIN


_________________

L'aube des peuples conscients est à chaque planète ce que la création est à l'univers : sa raison d'être.
Sans une âme capable de vivre et de s'y épanouir, seules quelques puissances supérieurs peuvent apprécier leurs œuvres.
Maigre récompense qui devint vite ennuyeuse et aucune divinité n'échappa à la règle.

M a d e I n B e l g i u m
Revenir en haut Aller en bas
Oblivion
Archer
Archer


Messages : 871
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 24
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Quelques créations.   Dim 8 Avr - 23:29

affraid

_________________

L'aube des peuples conscients est à chaque planète ce que la création est à l'univers : sa raison d'être.
Sans une âme capable de vivre et de s'y épanouir, seules quelques puissances supérieurs peuvent apprécier leurs œuvres.
Maigre récompense qui devint vite ennuyeuse et aucune divinité n'échappa à la règle.

M a d e I n B e l g i u m


Dernière édition par Oblivion le Sam 23 Fév - 11:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Oblivion
Archer
Archer


Messages : 871
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 24
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Quelques créations.   Ven 11 Mai - 22:40

Réécrire l'histoire
Extrait du journal d'un soldat Belge.
Je me souviens,

C’était en 1916, j'avais été affecté à cette position depuis seulement quelques mois, la guerre n'avait fait que nous enliser chaque jours de plus en plus dans ces tranchées qui nous servaient de fortifications. Nous n'étions pas là de notre plain gré, à faire la guerre pour des enjeux que nous ne pouvions même pas imaginer mais nous vivions là, dans la boue et les déjections humaines. Chaque jour un peu plus sales, chaque jour un peu plus démoralisé.

Les Français nous avait rejoins depuis peu, n'arrangeant rien à la surpopulation de nos trous de souris. Quant à l'envahisseur, plus communément appelé l'ennemi, ils avaient souvent essayés de nous détruire, à chacune de nos distractions, ils étaient sur nous. Mais malgré cela, nous tenions toujours. Attention, ce n'était pas pour faire plaisir à tel ou tel hauts dirigeants, non, nous nous battions pour ceux à qui l'ont tiens. Pour ceux qui ont confiances en nous.

Malgré cela, nous savions que l'ennemi était en surnombre. Seul, nous ne pourrions jamais les vaincres, tenter une attaque frontale serait suicidaire.... Attendant notre heure, nous sommes restés cachés. Et même si l'envie d'en découdre était alors très forte nous ne pouvions nous résoudre à attaquer. Nous étions en vie, nous avions à manger une fois par jours, et nous gardions l'espoir de revoir nos familles. L'ennemi subissait le même traitement et dans ce cas, aucun des deux camps ne se risquerait à faire une bêtise, n'est-ce pas?

Les années se sont écoulées péniblement, et à défaut de mourir dans les quelconques tentatives de gagner 10 ou 20 mètres de terrain tout les mois, les hommes mourraient de maladies, de déshydratation ou de désespoir.

C'est réellement en 1918 que tout à changer, ensemble, regroupé sous un même pavillon, nous nous mîmes à imaginer un plan. Une tactique en tout point parfaite qu'elle nous permettrait d'abattre une grande partie de l'armée ennemie sans subir de pertes conséquentes.

L'espoir et le courage s'emparèrent alors de nous, et nous commençâmes à attendre, tapis, cachés, que notre heure vienne....


L’heure venue, chaque homme se battit comme 10, et nous remportâmes l’une des plus grandes victoires sur la tyrannie.


_________________

L'aube des peuples conscients est à chaque planète ce que la création est à l'univers : sa raison d'être.
Sans une âme capable de vivre et de s'y épanouir, seules quelques puissances supérieurs peuvent apprécier leurs œuvres.
Maigre récompense qui devint vite ennuyeuse et aucune divinité n'échappa à la règle.

M a d e I n B e l g i u m
Revenir en haut Aller en bas
Oblivion
Archer
Archer


Messages : 871
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 24
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Quelques créations.   Jeu 26 Juil - 21:46

Annabel Lee

Il y a mainte et mainte année, dans un royaume
près de a mer, vivait une jeune fille, que vous pouvez
connaître par son nom d'annale Lee, et cette jeune
fille ne vivait avec aucune autre pensée que d'aimer et
d'être aimée de moi.

J'étais un enfant, et elle était un enfant, dans ce
royaume près de la mer; mais nous nous aimions
d'un amour qui était plus que de l'amour, moi et mon
Annabel Lee, d'un amour que les séraphins ailés
des cieux convoitaient à elle et à moi.

Et ce fut la raison qu'il y a longtemps un vent souffla
d'un nuage, glaçant ma belle Annabel Lee, de sorte
que ses proches de haute lignée vinrent et me l'enlevèrent,
pour l'enfermer dans un sépulcre, en ce royaume près de
la mer.

Les anges, pas à moitié si heureux aux cieux, vinrent,
nous enviant, elle et moi. Oui! ce fut la raison (comme tous
les hommes le savent dans ce royaume près de la
mer) pourquoi le vent sortit du nuage la nuit, glaçant
et tuant mon Annabel Lee.

Mais, pour notre amour, il était plus fort de tout un
monde que l'amour de ceux plus agés que nous, de
plusieurs de tout un monde plus sages que nous, et ni
les anges là-haut dans les cieux, ni les démons sous la
mer, ne peuvent jamais disjoindre mon âme de l'âme
de la très belle Annabel Lee.

Car la lune jamais ne rayonne sans m'apporter des
songes de la belle Annabel Lee, et les étoiles jamais
ne se lèvent que je ne sente les yeux brillants de la belle
Annabel Lee, et ainsi, toute l'heure de la nuit, je repose
à côté de ma chérie, de ma chérie, ma vie et mon épouse,
dans ce sépulcre près de la mer, dans sa tombe près de
la bruyante mer.


Mallarmé; Halo

_________________

L'aube des peuples conscients est à chaque planète ce que la création est à l'univers : sa raison d'être.
Sans une âme capable de vivre et de s'y épanouir, seules quelques puissances supérieurs peuvent apprécier leurs œuvres.
Maigre récompense qui devint vite ennuyeuse et aucune divinité n'échappa à la règle.

M a d e I n B e l g i u m
Revenir en haut Aller en bas
Arjuna
Admin


Messages : 8318
Date d'inscription : 15/05/2011
Age : 50
Localisation : Dans la lune

MessageSujet: Re: Quelques créations.   Sam 8 Sep - 23:04

Lord Archange a écrit:
T'as trop joué à Ogame quand tes crayons de couleurs ont des mines niveaux 35/34/32

T'as trop joué à Ogame quand tu regardes la lune et que tu dis que ta flotte est là haut.

T'as trop joué à Ogame quand ta banque te demande un rip (relevé d'identité postal) et que tu dit que t'as pas le graviton...

T'as trop joué à Ogame quand tu refuse de donner de l'argent à un gars sous peine de push.

T'as trop joué à Ogame quand à la station essence, tu cherches la pompe deutérium.

T'as trop joué à Ogame quand tu crois que garder le chat de la voisine c'est faire du sitting (partage de compte).

T'as trop joué à Ogame quand tu crois que l'adresse de ta maison c'est [1;297;8].

T'as trop joué à Ogame quand tu payes tes courses en métal et cristal.

T'as trop joué à Ogame quand tu rates ton bus le matin et que tu hurles "PUTAIIIIIN DE LAAAAAG SERVEUUUUUUUUUUR !"

T'as trop joué à Ogame quand tu portes plainte pour bash contre le lycée qui te mets plus de 6 cours par jour.

T'as trop joué à Ogame quand tu ne sors plus tes poubelles pour pas qu'on te les recycle.

T'as trop joué à Ogame quand tu trouves que la voiture de ton grand père est trop lente et tu lui dis de faire combustion 10 !!

T'as trop joué à Ogame quand au lieu de dire "c'est le jeu ma pov' Lucette" tu dis: "flotte à quai, flotte recyclée".

T'as trop joué à Ogame quand tu appelle le major de promo de la fac le top 1.

T'as trop joué à Ogame quand tu réponds "15/14/15" lors de l'interro de techno.

T'as trop joué à Ogame quand tu annonces fièrement que tu es passé top 3 au classement math grâce à ton dernier niveau d'algèbre qui c'est finit juste avant la MàJ du premier trimestre.

T'as trop joué à Ogame quand tu vois le frigo vide et que tu dis " merde j'ai plus de ressources".

T'as trop joué à Ogame quand tu sors de chez toi et tes voisins disent "Tiens ils ont un fils ?"

T'as trop joué à Ogame quand t'écris sur ta dissertation que les US on été les premiers à développer les MIP (missiles inter-planétaires) au lieu de MI (missile intercontinental).

T'as trop joué à Ogame quand tu demandes dans une bijouterie s'ils ont pas du cristal contre du deut au taux 1/1.

T'as trop joué à Ogame quand t'oublies qu'une dissertation n'est pas un RP.

T'as trop joué à Ogame quand tu demandes à ton prof d'éco si on peut pas raider les inactifs....

T'as trop joué à Ogame quand en regardant tes doigts tu regrettes de n'avoir que 2 phalanges.

T'as trop joué à Ogame quand on te demande les clés tu dis que tu t'es fait RC Hier soir.

T'as trop joué à Ogame quand tu arrives en retard à l'école et tu expliques à ton prof que tu as dû venir à vitesse 20 % à cause d'un manque de deut.

T'as trop joué à Ogame lorsque tu vas en cour avec la moitié de tes affaires car t'as pas assez de capacité de fret.

T'as trop joué à Ogame quand tu explique à ton prof d'anglais qu'on est sur un univers FRANÇAIS.

T'as trop joué à Ogame quand tu dis au prof stop flood ou ban.

T'as trop joué à Ogame quand tu commences à taper un officier.

T'as trop joué à Ogame quand tu sais qu'il y a 9 planètes dans le système solaire et que ainsi tu as atteint la limite.

T'as trop joué à Ogame lorsque tu dis à ton ami : je décolonise de chez toi.

T'as trop joué à Ogame quand tu demandes à tes parents quel est le type de propulsion de l'auto.

T'as trop joué à Ogame lorsque tu est content qu'il fasse froid car tu produiras plus de deut.

T'as trop joué à Ogame quand tu regardes la lune et tu te demandes combien de rip il te faut pour la détruire.

T'as trop joué à Ogame lorsque tu regardes les étoiles et tu te dis que ça s'arrête en 9:499:15.

T'as trop joué à Ogame lorsque ta prof de svt te demande où est la lune et tu réponds : Ben, sur ma pm.

T'as trop joué à Ogame quand tu demandes à tes compagnons de classe s'ils sont classés.

T'as trop joué à Ogame quand ton voisin de bureau copie sur toi pendant le contrôle de math et tu lui crie : Tu peux rien voir, j'ai espionnage 14 !!

T'as trop joué à Ogame lorsque tu rentres après la cloche et tu dis : Désolé lag...

T'as trop joué à Ogame lorsque tu dis à ton prof que t'as raté le bus parce que t'avais plus de deut pour phalanger.

T'as trop joué à Ogame lorsque tu regardes 300 et tu dis : Il vont encore gagner contre les gladius.

T'as trop joué à OGame quand les chercheurs te disent qu'ils n'ont pas assez de moyens et que tu leur réponds de développer le réseau de recherche niveau 5.

T'as trop joué à OGame quand pour payer tes courses, tu demandes si ils prennent l'antimatière.

T'as trop joué à Ogame quand tes parent te disent de te dépêcher car tu vas rater le bus et tu leur réponds " non c'est bon je viens de le phalanger".

T'as trop joué à Ogame quand tes parents te demande où tu as passé la soirée et que tu leur réponds "en g5".

T'as trop joué à Ogame quand tu t'es fait phalanger par une voiture de flics.

T'as trop joué à Ogame quand tes parents ont dit, "il faudra une porte" ! Et tu as dit, j'en ai déjà 4 sur mes lunes...

T'as trop joué à Ogame quand tu dis "cool c'est l'été je vais pouvoir faire Graviton facilement !"

_________________
Ça ne sert à rien de pleurer d'avoir perdu ta lune car tes larmes t'empêcheront de voir les étoiles.



Revenir en haut Aller en bas
http://croisade-uni50.forumgratuit.org
Bibifock
Admin


Messages : 865
Date d'inscription : 06/09/2011
Age : 37

MessageSujet: Re: Quelques créations.   Dim 9 Sep - 4:11

Pas mal^^

_________________

IN DOC WE TRUST !
Revenir en haut Aller en bas
The darksnow
Templier
Templier


Messages : 6463
Date d'inscription : 18/06/2011
Age : 25
Localisation : 01

MessageSujet: Re: Quelques créations.   Dim 9 Sep - 23:52

J'aime bien

_________________
45ème univers 50 [Mineur] Pseudo: The darksnow
Top 300 univers 13 [Retraité] Pseudo: Futz
Top 300 univers 14 [Retraité] Pseudo: Amon (ex Amon Amarth, ex Futz)

Production de l'empire :
 


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quelques créations.   Mar 11 Sep - 7:42

Hum hum hum ... ça me dit vaguement quelque chose. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quelques créations.   Mar 11 Sep - 17:12

Heuuuuu
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quelques créations.   Mar 11 Sep - 18:47

"T'as trop joué à Ogame quand tu t'es fait phalanger par une voiture de flics."

C'était une grosse phalange , parceque perso ils se sont bien calé sur mon retour et j'ai perdu des points ! (non non pas ceux du classement général )
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quelques créations.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quelques créations.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Croisade :: Partie publique :: Atelier :: Scriptorium-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: